Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 18:02

Masque-venise.jpg

 

 

Tiré d’un verbe latin signifiant parler au travers, la persona désignait dans l’antiquité le masque que portaient les acteurs de théâtre… Du Volta vénitien à la tragédie grecque, passant par les dispositifs fabuleux portés en Afrique lors des cérémonies funéraires ou initiatiques, le masque a toujours été la parure du genre humain.

 

D’un habile rhéteur, d’un intriguant, d’une courtisane ou d’un diplomate qui sait son métier au bout des ongles, ne dit-on pas qu’ils avancent masqués ? 
Du factice au vraisemblable il n’y a qu’un pas ; et de l’artifice au naturel que l’épaisseur d’un cheveu.

 aztekegr

Lorsque les fasciés emplumés préludent au massacre sur les marches des temples méso-américains  - autels sanglants en plein air ;
Lorsque surgissent la nuit dans la savane les gueules peintes des hommes léopards, ces griffeurs des folles espérances ;
Et tant d’autres encore, mû par d’irracontables instincts.
Ils ne font qu’assassiner les apparences…

  

Qu’il soit instrument de séduction ou d’effroi, le masque n’en a pas fini de fasciner et de servir aux plus sourdes fantasmagories !

 

Chez Jung la persona fut interprétée comme le ‘masque social’, cache-misère à nos blessures, et dont, par obligation, nous nous affublons pour rendre la compagnie de nos congénères supportables.

Sans ces oripeaux hypocrites, pas de vie sociale possible.
A chaque situation son vêtement propre.
Philosophe-barbu.jpgUn vieux proverbe grec nous met en garde : « la barbe ne fait pas le philosophe » ; il n’empêche, une face ‘empoilée’ confère d’ordinaire au plus plat prosateur un petit air de respectabilité.
Et qui sait si, à force d’incarner notre rôle, nous ne finissons pas par nous y identifier.

 

A l’heure où fleurissent un peu partout, sur les friches d’un hédonisme forcené, les tests de personnalités ; introspection oblige !
Exhortation à ôter le masque pour mieux se mentir à soi-même, tel semble être l’impératif catégorique des sots.
Le connais-toi toi-même du vulgaire est en nos sociétés promis à un bel avenir…

 

On en oublierait presque le masque mortuaire.
Le seul promis à réel un avenir.
Notre unique certitude ;
Là, lorsque cesse le jeu.

 

masque-KWELE.jpg 


Ces quelques digressions sans prétentions ni buts, ont pris leur source dans la singulière résonance que j’ai cru déceler entre deux images. Aussi, mon intention initiale, sous l’effet d’une impulsion dilettante, n’était de ne commettre qu’un billet sans texte.
Seule une légende humoristique, en guise de clin d’œil, devait accompagner cette synchronicité des plus factices.
Par un mouvement d’humeur incompréhensible je me suis laissé à développer une vaine cogitation autour de la persona. Si bien que mettre à présent en illustration du billet ladite photographie a perdu son sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Axel Evigiran - dans Bouteilles à la mer
commenter cet article

commentaires

Axel 16/01/2012 16:09


Bonjour Ashby,


 


Merci de l'information :)


Je ne connaissais pas et je viens juste de trouver un lien sur ce livre de collages de Max Ernst qui semble être un très bel objet - sans doute très rare aussi...


http://www.kb.nl/bc/koopman/1926-1930/c53-fr.html

d'Ashby 15/01/2012 18:20


Il y a aussi La femme 100 têtes.



Axel 15/01/2012 15:40


Ma foi je ne le connaissais pas celui là.


Le livre m'a l'air tout à fait sympathique :)

constance 15/01/2012 13:37


Il y a même des "Monsieur cent têtes":)

Axel Evigiran 15/01/2012 07:45


Bonjour Pascal,


 


Je suis en effet fort conscient de n’avoir fait qu’effleurer un vaste sujet. Comme je l’ai ajouté tout au bas du billet, je n’avais à l’origine aucune velléité pour rédiger quoi que se soit sur
ce blog en ce samedi (j’avais d’autres projets d’écriture qui n’avancent guère).


 


En fait, seul le titre, De la persona, m’étais venu et je devait juste ajouter en légende : " Le chêne parlant déguisée en infâme R ". Ce texte sibyllin m’ayant été inspiré par la
ressemblance de tenue entre deux photographies (celle de RJ étant celle ci, avec lunettes noires : http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-10-11-l-imparfait-du-present-55-homo-festivus-2011-).


 


Me prenant au jeu, de fil en aiguille c’est devenu un petit article n’ayant plus rien à voir avec mes intentions. Voilà toute l’affaire.


 


Il me faudra peut-être revenir sur le sujet et je conserve précieusement vos informations sur la culture japonaise ainsi qu’au sujet des persona non grata.


 


Fort bon week-end à vous.


 


Axel

_________________________

  • : Le blog d'Axel Evigiran
  • Le blog d'Axel Evigiran
  • : Blog généraliste ou sont évoqués tout aussi bien des sujets sociétaux qu’environnementaux ; s’y mêlent des pérégrinations intempestives, des fiches de lectures, des vidéos glanées ici et là sur la toile : Levi-Strauss, Emanuel Todd, Frédéric Lordon, etc. De la musique et de l’humour aussi. D’hier à aujourd’hui inextricablement lié. Sans oublier quelques albums photos, Images de châteaux, de cités décimées, et autres lieux ou s’est posé mon objectif…
  • Contact