Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 15:11

 

« Levé avec le soleil, il ramasse des graines pour les oiseaux qui viennent picorer à sa fenêtre, déjeune avec Thérèse et s’éclipse. Souvent il oublie l’heure….

Le 2 juillet, (…) comme Thérèse allait sortir, il lui recommanda de ne pas oublier de régler la note du serrurier, tandis que lui-même se rendrait au château pour donner une leçon de musique à la fille du marquis. Quelques minutes plus tard, Thérèse le trouva assis sur une chaise en gémissant. Il sentait des picotements pénibles à la plante des pieds, un grand froid dans le dos, des douleurs sourdes dans la poitrine. (…) Tout alla très vite. Il se tenait la tête à deux mains, disant ‘qu’il semblait qu’on lui déchirait le crâne’. Il était dix heures du matin quand il tomba soudain de sa chaise, visage contre terre ». 

 

Trousson-Roussseau.jpgCes quelques phrases sont tirées des dernières pages de la belle biographie de Rousseau, commise par Raymond Trousson (Gallimard 2011), éminent spécialiste, entre autre, du siècle des Lumières. Et c’est avec grand plaisir que j’avais lu, l’automne dernier, sous cette plume érudite, les péripéties de Jean-Jacques. 

L’histoire, plantée dans un siècle fort bien restitué, se lisait comme un roman, ne donnant ni dans l’hagiographie ni dans la dénonciation,  l’anachronisme ou le raccourci historique. S’y dessinait un portrait vivant, avec ses contradictions, ses maladresses, ses idées fixes et sa grandeur aussi. 

Hume, Voltaire, Mme de Vuarrens, Malesherbes, Thérèse, Diderot évidemment…Des amitiés rompues, des amours, des rencontres ; des persécutions réelles et supposées. 

Bref, c’était, dirions-nous, un texte rédigé à la bonne distance.  

 

Outre un essayiste de talent, Raymond Trousson fut un merveilleux conteur. Je l’avais découvert par hasard lors de l’un de ses passages dans les NCC, dont il fut, un invité régulier. 

Ce jour là il était question de Voltaire et le portrait qu’en fit le professeur émérite à l'Université libre de Bruxelles, de sa voix mate et grave, modulée d’une manière délicieuse, était saisissant de véracité et d’une probité intellectuelle à saluer – qualité plutôt rare, les spécialistes de tel ou tel étant versé souvent dans la défense inconditionnelle de leur champion. 

Peu après, l'auteur "d'un Prométhée magistral" (je reprend ici les termes de sa biographie, précisant que je n'ai pas lu l'ouvrage), revint nous entretenir, pour notre plus grand plaisir, de Diderot et de Rousseau.

 Raymond-Trousson.jpg

Raymond Trousson s’est éteint à la fin du mois dernier. 

 

Voici, en guise d’épitaphe, les dernière ligne de l’hommage que lui a rendu Philippe Dewolf sur le site de la RTBF : 

 

« L’esprit des Lumières allait l’habiter jusqu’à la fin, survenue pour lui le 25 juin 2013. Et voilà envolé notre projet d’une nouvelle rencontre, dans le sillage de ce qu’il nous avait dit des contemporains de Mozart, cet autre voleur de feu. Raymond Trousson l’avait, tout comme Prométhée, sacré ».

 

Un autre hommage sur le site de Fabula par Jean-Daniel Candaux : Décès de Raymond Trousson

 

 

Plusieurs émissions de France Culture avec Raymond Trousson sont toujours écoutables à cette adresse : Raymond Trousson sur France culture.

 

Il fut également l’invité de Raphaël Enthoven sur Arte. Il nous y parlait de Rousseau, lors d’une belle promenade entre bois et rivière : ‘Philosophie, avec Raymond Trousson’

 


      Autour de Rousseau à Ermenonville

Partager cet article

Repost 0
Published by Axel Evigiran - dans Bouteilles à la mer
commenter cet article

commentaires

_________________________

  • : Le blog d'Axel Evigiran
  • Le blog d'Axel Evigiran
  • : Blog généraliste ou sont évoqués tout aussi bien des sujets sociétaux qu’environnementaux ; s’y mêlent des pérégrinations intempestives, des fiches de lectures, des vidéos glanées ici et là sur la toile : Levi-Strauss, Emanuel Todd, Frédéric Lordon, etc. De la musique et de l’humour aussi. D’hier à aujourd’hui inextricablement lié. Sans oublier quelques albums photos, Images de châteaux, de cités décimées, et autres lieux ou s’est posé mon objectif…
  • Contact