Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 17:33

 Kirchner---Autoportrait-en-soldat-copie-1.jpg

« Fabuleux passé de salles à manger et de café de province. C’est là que l’Histoire est allée les prendre, les gens d’ici, Ure et Pimbard, Tronc et les autres. Des gens tout à fait ordinaires. Elle avait besoin de ces gens-là. C’est avec des gens ordinaires, avec des inspecteurs et des sous-inspecteurs, que l’Histoire compose ses aventures. Ils n’en demandaient pas tant, eux. Ils se trouvaient très bien dans leur destin exigu. (…) Ils étaient assurés contre le vol, l’incendie, les enfants, les accidents d’auto. Mais ils n’étaient pas assurés contre l’Histoire. L’Histoire les a délogés de leurs bonheurs, jetés dans la nuit, la faim et la merde. C’est cela notre part d’Histoire. Comme ceux qui ont fait les Croisades, ou qui ont fait la Révolution. On ne pense pas vraiment à ces types-là. C’est vrai pourtant qu’ils ont été des pauvres bougres, eux aussi, qui traînaient la patte, qui en avaient marre, qui rêvaient de paille où s’étendre, où se vautrer – et dormir, bon dieu, dormir. (…)

Qu’est-ce que ça pouvait être, pour eux, les Croisades ? Qu’est-ce que c’était la Révolution ? Pour eux, pas pour les historiens.(…) L’Histoire des historiens est comme un magasin d’habillement. Tout y est classé, ordonné, étiqueté. Les données politiques, militaires, économiques, juridiques ; les causes, les conséquences, les conséquences des conséquences ; et les liaisons, les rapports, les ressorts. Tout cela est bien étalé devant l’esprit, clair, nécessaire, parfaitement intelligible. Ce qui n’est pas clair du tout, ce qui est obscur et difficile, c’est l’homme dans l'Histoire ; ou l’Histoire dans l’homme, si on préfère ; la prise de possession de l’homme par l’Histoire. L’homme complique tout. Dès que l’acteur, celui qui y était, s’en mêle, on ne s’y reconnaît plus, on ne peut plus s’en sortir. Il dérange les belles perspectives historiques avec sa façon à lui de mettre les détails en place, et jamais à la bonne place. Pour lui, c’est toujours ce qui n’a pas d’importance qui compte le plus. Des questions de soupe, de corvées, de vaguemestre et de feuillées. Il faut voir alors ce que deviennent les événements dans la tête de l’homme qui y était. Et pas dans sa tête seulement, mais dans ses jambes, dans ses reins, dans ses boyaux, dans tout son corps qui saigne, qui sue, qui sent le vin, l’ail et pire que ça. L’Histoire des historiens n’a pas d’odeur ». 

 

Georges Hyvernaud, La peau et les os
Georges-Hyvernaud.jpeg

Partager cet article

Repost 0
Published by Axel Evigiran - dans Citations d'outre-tombe
commenter cet article

commentaires

Cédric 03/11/2012 15:37


 


Merci pour ces extraits. Ils m'ont donné envie d'en lire davantage ce que j'ai pu faire en tombant par hasard (mais le hasard de Google est-il du hasard?) sur ce blog que j'ai pris plaisir à découvrir et à fouiller. ( Je suis d'ailleurs quasi sûr
que vous prendriez vous-même, cher Axel, du plaisir à vous balader sur ce blog. )


 


Bien à vous.


 


 

Axel 03/11/2012 08:14


Cher Frédéric,

C’est à vous que je dois de connaitre cet auteur :
http://lephilosophesansqualits.blogspot.fr/2012/02/convivialite.html

La lecture d’un trait de La peau et les os m’a laissé interdit. Une mise a nu implacable et fulgurante. Comme par exemple dans l’épisode chez la tante, une fois rentré, et qu’on lui demande de
raconter des histoires de captivité - mais des histoires ‘acceptables’, et qu’on écoute à peine : « Je me sens oublié comme un mort à son enterrement. Je n’intéresse personne. Personne
n’intéresse personne. On fait semblant. Chacun parle pour soi. On écoute les autres pour pouvoir leur parler de soi. Mais au fond on s’en fout ».

Amicalement
Axel

Frédéric Schiffter 02/11/2012 22:05


Superbe.

_________________________

  • : Le blog d'Axel Evigiran
  • Le blog d'Axel Evigiran
  • : Blog généraliste ou sont évoqués tout aussi bien des sujets sociétaux qu’environnementaux ; s’y mêlent des pérégrinations intempestives, des fiches de lectures, des vidéos glanées ici et là sur la toile : Levi-Strauss, Emanuel Todd, Frédéric Lordon, etc. De la musique et de l’humour aussi. D’hier à aujourd’hui inextricablement lié. Sans oublier quelques albums photos, Images de châteaux, de cités décimées, et autres lieux ou s’est posé mon objectif…
  • Contact